Accueil > Bien Choisir / Bien utiliser >

Guide d'achat pour bien choisir un petit appareil ménager avec Boulanger.fr

Bien choisir je le fais moi-même

Tous nos conseils pour bien choisir, je le fais moi-même



Portés par l'art culinaire et le désir de manger sain, les petits appareils permettant de faire "soi-même" connaissent un engouement sans précédent. Pour preuve, dans 97 % de nos foyers, on fait de la cuisine "fait-maison". Vous hésitez encore à vous faire plaisir, à vous faire du bien ? Plus pour longtemps !


Yaourtières, fromagères, machines à pain, sorbetières, machines à soda, céréalières? Qui sont ces petits génies qui fourmillent aujourd'hui sur le plan de travail de notre cuisine ?

Les yaourtières
yaourtière
Les ingrédients nécessaires.

Utilisez de préférence du lait entier pour obtenir des yaourts plus onctueux auquel vous ajouterez le ferment (que vous pouvez vous procurer chez Boulanger). Sachez qu'un yaourt acheté en magasin peut faire office de ferment.

La recette d'un bon yaourt.

Versez dans un récipient 1 litre de lait entier et le sachet de ferment. Mélangez puis répartissez la préparation dans les pots et placez-les dans la yaourtière. Mettez en marche votre appareil. Et le tour est joué ! Une fois la cuisson terminée, placez vos pots au réfrigérateur entre 4 et 5 heures. Un yaourt fait maison, c'est si bon !

Quels types de yaourts puis-je réaliser ?

Les yaourtières permettent de réaliser, bien sûr, des yaourts nature mais pas seulement. Vous pouvez ajouter des coulis ou des petits morceaux de fruits. Et même du sucre. Mais attention, en faible quantité ! N'oubliez pas de surveiller votre ligne !


Les fromagères
fromagère
Les ingrédients nécessaires.

Lait de vache, de chèvre ou de brebis : c'est à vous de choisir ! Vous devez également vous procurer de la faisselle et de la présure (chez le pharmacien). Pour varier les plaisirs, une fois la préparation faite, saupoudrez-la d'épices, d'herbes, de fruits secs ou de fruits frais. C'est vos papilles qui vous diront merci !

La recette d'un bon fromage.

Dans un saladier, versez une cuillère à soupe de faisselle, puis un litre de lait. Ajoutez quelques gouttes de présure. Mélangez. Versez la préparation dans les pots. Placez ces deniers dans la fromagère. Et le travail est terminé ! Votre fromagère entre alors en action. En fonction des appareils, il faut compter entre 8 et 10 heures de fermentation (pour un litre de lait). Un jeu d'enfant. Et tellement économique !

Quels types de fromages puis-je réaliser ?

Les fromagères réalisent une grande variété de recettes : brousses, faisselles démoulées, fromages blancs fouettés ou aux herbes, fromages à tartiner, fromages secs au poivre ou aux noix. De l'entrée au dessert, en passant par l'apéritif, sachez étonner vos convives ! Petite astuce : pour obtenir des fromages secs, laissez-les reposer dans un endroit ventilé.


Les machines à pain
machine à pain
Sont-elles faciles à utiliser ?

Sans aucun doute ! Vous ne pourrez plus vous en passer ! Même votre portefeuille aura le sourire. Il suffit juste de respecter la dose prescrite des ingrédients, puis de sélectionner le bon programme. Parmi les recettes possibles qui fleurent bon le travail artisanal : pains blancs, pains de mie, brioches, cakes et même pâtes à pizza ! Et n'oubliez pas : chez Boulanger, nous avons sélectionné pour vous une grande sélection de farines (classiques, à pizza, à gaufres, à crêpes, etc.).

Quelles recettes de pains puis-je concocter ?

Les pains salés, tout d'abord : campagne, complet, seigle, etc. Puis les pains sucrés : aux pavots, aux céréales, aux olives, etc. Sans oublier les brioches : natures ou aux pépites de chocolats. Un exemple de recette ? Prenons le pain blanc, le plus classique. Il vous faut : 25 cl d'eau tiède, 450 g de farine, ? sachet de levure, une cuillérée à soupe de sucre et une demie cuillérée à soupe de sel fin. Comptez environ 4 heures pour la cuisson. Et rassurez-vous, tous les fabricants fournissent un livre avec de multiples recettes avec leurs machines. Astuce santé : certaines machines proposent des programmes sans gluten.

Puis-je conserver mon pain longtemps ?

Pensez à l'enrober d'un tissu (un torchon par exemple) pour qu'il conserve un bon degré d'hygrométrie. Il se gardera ainsi 2 ou 3 jours sans problème.

La machine à pain, elle a plus d'un tour dans son sac !

Outre la préparation du pain et de ses dérivées, votre machine à pain peut réaliser divers types de recettes .Comme des confitures. La recette : déposez les fruits finement coupés, le sucre et mettez l'appareil en marche. Certains modèles sont équipés d'une cuve pour cuire le riz à la vapeur. Sans oublier les pâtes à pizza. Vos enfants vont adorer !


Les sorbetières
sorbetière
Elles sont si simples à utiliser !

Avant de vous lancer dans la préparation, veillez mettre le bol ou disque accumulateur de froid de votre sorbetière au congélateur 12 heures avant. L'utilisation d'une sorbetière se révèle d'une grande simplicité. Son principe de fonctionnement : une fois la préparation déposée dans le bol, celle-ci génère du froid pendant que la pale entame ses rotations. La durée du cycle dure généralement 30 minutes.

De quels ingrédients ai-je besoin ?

Tout dépend du dessert que vous souhaitez concocter. Sorbets, glaces ou crèmes glacés ? Les sorbets sont réalisés à base d'eau, de sucre et de fruits. Les glaces sont composées de lait entier, de sucre et d'un troisième ingrédient au choix, tels les fruits, le café ou le chocolat. Quant aux crèmes glacées, elles requièrent les mêmes ingrédients que les glaces. Avec de la crème épaisse en plus !

La glace au chocolat : une recette incontournable !

Aimée des petits et des grands, la glace au chocolat fait l'unanimité ! Alors, pour être sûr de faire plaisir, suivez ces conseils pour réaliser un dessert savoureux. Procurez-vous 300 ml de lait, 300 ml de crème fraîche épaisse, 75 g de sucre et 150 g de chocolat à dessert. Faites fondre le sucre dans le lait. Laissez refroidir. Ajoutez la crème fraîche. Versez la préparation dans votre sorbetière. Ajoutez le chocolat râpé en copeaux. Mettez en marche votre appareil. Et servez ! Ou plutôt, dégustez !


Les machines à soda
machine à soda
Un jeu d'enfant !

Fonctionnant sans pile ni électricité, les machines à soda ont tout pour plaire ! Pour obtenir une boisson pétillante (même une eau gazeuse), rien de plus facile. Remplissez la bouteille d'eau jusqu'au niveau indiqué. Puis vissez-là dans l'appareil. Ensuite, appuyez sur le bouton qui délivre le gaz. Dévissez la bouteille et ajoutez-y, si vous le souhaitez, le sirop de votre choix. Mélanger doucement et votre boisson est prête !

Des sodas pour tous les goûts !

Ces machines sont passées maîtres dans l'art de réaliser les boissons gazeuses sucrées. Et à des prix qui défient toutes concurrences ! Ajoutez à l'eau gazeuse une petite quantité de sirop (avec un flacon de 375 ml de liquide, on peut réaliser 9 litres de sodas). Côté parfums, il y en a pour tous les goûts : cola, orange, tonic, ice tea pêche, grenadine? On peut même trouver des versions lights ! (disponibles dans tous les magasins Boulanger)

Un équipement rudimentaire.

Pour réaliser une boisson gazeuse, vous avez besoin de quatre ustensiles ou ingrédients :

  • 1/ L'appareil, qui arbore aujourd'hui des formes très compactes. Les designs, pour les modèles haut de gamme, jouent la carte de la séduction.
  • 2/ De l'eau, que vous puiserez depuis votre robinet. Il est inutile d'utiliser une eau minérale en bouteille.
  • 3/ Un cylindre de gaz, disponible chez Boulanger. Les cylindres de 425 g et 885 g de CO2 réalisent respectivement 60 et 100 litres de boissons.
  • 4/ Les sirops. On compte une quinzaine de variétés différentes. Et les fabricants lancent chaque année de nouveaux parfums. Pour contenter tous les goûts !

La céréalière
céréalière
Un appareil intelligent.

Faites le plein d'énergie avec des barres de céréales réalisées à la maison ! De plus, concocter soi-même ces petites gourmandises est hyper économique. Et très simple ! Préparez votre recette. Versez la préparation dans les emplacements de la machine spécialement dédiés et réglez la minuterie. Vingt minutes après, vos barres de céréales sont prêtes ! Pratique : les boites individuelles pour les emmener partout !

Une multitude de recettes !

Fruitées, sucrées et allégées, vous pouvez réaliser une multitude de barres céréalières. Vous trouverez dans l'espace librairie chez Boulanger de nombreuses idées, en plus de celles fournies par les fabricants de la machines. Une idée ? Les barres aux pruneaux et au miel. Vous avez besoin d'une tasse de flocons d'avoine, d'une tasse de muesli, de lait (pour faire gonfler), de quelques pruneaux, de copeaux d'amandes, de miel et d'un peu de poudre de cannelle.

Plusieurs raisons d'adopter ces petits appareils
  • Le "faire soi-même", c'est faire des économies ! Voici deux exemples :
    • 1/ Avec une machine à pain, réaliser un pain au levain d'1 kilo revient à 2 euros en achat de matières premières. Chez les boulangers, comptez 6 à 7 euros.
    • 2/ Pour fabriquer 8 pots avec une yaourtière, il faut compter 1,60 euro d'achat en matières premières (plus le coût de l'électricité). En grande surface, pour 8 yaourts d'une qualité équivalente, comptez le double. Soit plus de 3 euros !

    Ces deux exemples valent aussi pour les sorbetières, les machines à soda et la céréalière. Sans compter le goût, qui sera incomparable si vous prenez les choses en main !

  • Le "faire soi-même", c'est bon pour la santé. Car c'est maîtriser ce que l'on mange. C'est manger sain. En "faisant moi-même", je sélectionne mes ingrédients et je suis sûre de leur qualité, pratiquant un loisir, que ce soit en famille ou entre amis. Puis, c'est la satisfaction de déguster des plats forcément délicieux, car réalisés par vos soins.

  • Le "faire soi-même", c'est s'inscrire dans la tendance du "cocooning". Aujourd'hui, on préfère rester à la maison. On aime aussi recevoir et faire plaisir à sa famille et à ses amis. En toute convivialité. En toute simplicité.

  • Le "faire soi-même", c'est prendre du bon temps dans sa cuisine, pièce devenue la préférée des Français, que l'on ouvre sur le salon et la salle à manger. Ce trio cuisine-salon-salle à manger ne l'appelle-t-on pas "la pièce à vivre". En un mot, cuisiner, c'est vivre !

  • Le "faire soi-même", c'est investir dans des produits beaux et innovants. Sur le plan de travail de votre cuisine, on les considère comme des objets statutaires, que l'on aime montrer. Côté design, les fabricants font aussi preuve d'une grande créativité.

Focus

Le "faire soi-même" : pourquoi un tel engouement ?

A cela, plusieurs raisons. Les livres de cuisine, tout d'abord, qui se vendent aujourd'hui comme des petits pains. Autre levier : le succès des cours de cuisines, qui se développent à grande échelle chez les cuisinistes et les restaurateurs. Sans compter les émissions de télévision culinaires, qui recueillent de fortes audiences auprès du public. On n'oubliera pas l'engouement sans précédent des Français pour les blogs et sites Internet spécialisés dans l'art culinaire. Et que dire de ces nouveaux petits appareils, toujours plus performants et simples à utiliser ! Quelques exemples : le Pie & Co de Moulinex qui permet de faire des tourtes, cakes, muffins et tartelettes ; le croque-gaufre Mini's de Tefal pour réaliser des mini croques ou des mini gaufres à déguster entre amis ou en famille; la yaourtière/fromagère/desserts lactés de Moulinex ; la céréalière de Brandt ou la machine à pâtes signée Lagrange. Révolutionnaires !

Boulanger, spécialiste du Multimédia et de l'électroménager