Accueil > Bien Choisir / Bien utiliser >

Guide d'achat pour bien choisir un tablette tactile avec Boulanger.fr

Guide tablette tactile multimédia

Nouvelles venues dans le monde de l'informatique, les tablettes tactiles rendent l'informatique plus nomade que jamais.

À mi-chemin entre les Smartphones et les ultras mobiles Internet, elles permettent de bénéficier de l'ensemble de nos fichiers bureautiques et multimédia en situation de mobilité, tout en surfant sur Internet en WiFi ou en 3G. Selon les cas, certaines d'entre elles se transforment même en console de jeu portable à l'occasion, renforçant ainsi leur aspect ludique.

Quelles sont les différences entre les principaux modèles de tablettes ? A quels critères faut-il prêter attention lors de l'achat d'une tablette tactile ? Quels sont les avantages et inconvénients des différents systèmes d'exploitation pour tablettes ? Boulanger vous aide à choisir la tablette tactile idéale !



Sommaire

Tablettes tactiles : le chaînon manquant ?

Tablettes tactiles : quels usages ?

Bien choisir sa tablette tactile

Depuis plusieurs années, les fabricants cherchent à trouver une solution à la problématique de l'accès et de l'usage de ses données informatique en situation de mobilité. Les ordinateurs portables ont très tôt apporté une première réponse à ce problème. Toujours plus fins et légers, ces derniers permettent en effet de transporter avec soi ses données et de travailler avec l'ensemble des logiciels de l'utilisateur. Cependant, leur taille, leur poids et leur forme (clavier + écran) les rendent difficiles à utiliser en déplacement, et leur autonomie ainsi que leur temps de réaction (plusieurs minutes à l'allumage par exemple) les rend peu aptes à la consultation instantanée d'informations (mails, horaires de train, etc.).

Très en vogue depuis quelques années, les Smartphones (ou téléphones intelligents) répondent à une partie de ces problèmes. Leur petite taille permet de les emporter partout avec soi, tandis que leur écran et leurs interfaces tactiles les rendent aisés à manipuler en déplacement. De plus, leurs systèmes d'exploitation sont très réactifs et leur permettent de s'allumer en quelques secondes maximum, de manière à accéder immédiatement à leurs contenus : mails, photos, sites, applications... Cependant, l'un de leurs avantages est également la cause d'un de leurs défauts : leur petite taille les rend peu adaptés à la saisie d'information. Si saisir une adresse web ou rédiger un mail court ne pose pas de problème particulier, il sera nettement plus délicat de rédiger ou d'éditer un texte long. De plus, la puissance des Smartphones (malgré sa constante progression) ne leur permet pas à l'heure actuelle de faire fonctionner des programmes aussi complexes que ceux des ordinateurs.

Certains fabricants avaient bien tenté de créer des hybrides, notamment avec les tablet PC. Cependant, ces ordinateurs portables dotés d'un écran tactile rotatif conservaient les défauts de leurs ascendants : la taille, le poids et le système d'exploitation de ces appareils les rendaient malaisés à utiliser en situation de mobilité.

Le véritable chaînon manquant entre Smartphones et ordinateurs portables, cet appareil rêvé des utilisateurs nomades, capable de marier les atouts des uns et des autres s'est véritablement démocratisé depuis 2007, avec l'arrivée de l'iPad. Les tablettes tactiles, car c'est bien d'elles dont il est question, permettent en effet d'accéder très rapidement à tout type d'information, d'être utilisées en déplacement (même debout), et de profiter pleinement des fichiers multimédia.

Elles se distinguent fortement des netbooks, longtemps considérés à tort comme ce chaînon manquant. Les netbooks utilisent en effet un système d'exploitation pensé pour un usage clavier + souris, ont un encombrement conséquent et le temps de réaction d'un ordinateur, appareil dont ils dérivent largement. Ils sont donc à considérer comme de mini-ordinateur.

Les tablettes, quant à elles, vont plus volontiers chercher leurs racines du côté des Smartphones. Elles empruntent à ces derniers leur écran tactile et leur interface spécifique, ainsi que leur réactivité et leur aspect connecté. Des ordinateurs, elles empruntent notamment la taille d'écran et la connectivité vers d'autres appareils (USB et HDMI par exemple).

Les tablettes sont donc véritablement le chaînon manquant entre les Smartphones et les ordinateurs portables (netbooks en tête), et répondent donc parfaitement au besoin de consulter, voire créer, de l'information rapidement, en toute circonstance, y compris en déplacement.

Internet

Il est très difficile de dissocier tablettes multimédia et liaison Internet, tant le web et ces appareils sont liés. L'un des usages premiers des tablettes multimédia concerne bien entendu le surf. Qu'il s'agisse de consulter des sites, de relever ses mails ou encore d'utiliser les réseaux sociaux, le grand écran tactile des tablettes et leur réactivité les rendent imbattables sur ce domaine.

En quelques secondes, que l'utilisateur soit dans son canapé, en terrasse ou en déplacement, il est possible de se connecter à Internet si un réseau WiFi est disponible. Pour les web-addict, la plupart des tablettes existent également en version 3G afin de pouvoir se connecter absolument partout !

Grâce à leur grand écran (le plus souvent compris entre 7 et 10 pouces, soit de 17 à 25 cm), le surf sur une tablette s'avère beaucoup plus confortable que sur un Smartphone. Il est possible d'afficher les pages web sites dans leur quasi-totalité, minimisant le recours aux ascenseurs hauts et bas, tout en surfant sur les versions standards de ces derniers, en lieu et place des versions mobiles généralement affichées sur les Smartphones.

Une fois connectées, les tablettes s'avèrent également être des outils fort pratiques pour relever et consulter ses emails. De la même manière que pour le surf, le grand écran de ces dernières les rend bien plus confortables dans cet exercice que les Smartphones. Les mails peuvent le plus souvent être affichés dans leur intégralité, de même que les éventuelles pièces jointes, De plus, plusieurs éléments peuvent être affichés simultanément à l'écran (exemple : liste des mails + aperçu), évitant ainsi de multiplier les allers/retours entre différents menus et écrans.

La bureautique

La visualisation de documents bureautiques (PDF, textes, tableurs etc.) est également bien plus confortable et rapide, grâce à la puissance des tablettes. De plus, l'écran est suffisamment spacieux pour afficher clavier virtuel et document simultanément, ce qui permet (une fois le logiciel adéquat installé) d'éditer le document, ce qui s'avère beaucoup plus fastidieux, voire impossible, sur un Smartphone. Notons néanmoins que seules de petites modifications pourront être effectuées : les logiciels pour tablettes et l'ergonomie de ces dernières ne permettant pas encore de travailler comme sur un ordinateur.

Le multimédia

Les tablettes tactiles sont également de parfaits auxiliaires multimédia. Leur format les rend idéales pour visionner des photographies et des vidéos.

Tout à fait capables d'afficher des photos, y compris lourdes, car prises avec un reflex, les tablettes peuvent à la fois servir à stocker des clichés et à les partager en famille ou entre amis, directement sur l'appareil ou sur un téléviseur lorsque la tablette est dotée d'une sortie HDMI. De plus, certaines tablettes sont dotées de lecteur de carte mémoire ou de port USB Host, et permettent ainsi de vider un appareil photo numérique lorsque l'utilisateur est en déplacement, et/ou de contrôler les photos plus confortablement que sur l'écran de l'appareil photo. De plus, certains programmes permettent même d'effectuer des retouches basiques sur les photos directement depuis la tablette !

De même, les tablettes actuelles sont également parfaitement capables de lire des vidéos, un nombre croissant d'entre elles pouvant même décoder de manière fluide les vidéos Haute Définition. Il est donc possible de transporter avec soi une partie de sa vidéothèque et d'en profiter lors de déplacements, sans devoir utiliser un encombrant ordinateur, à l'autonomie plus limitée. Le jeu

Le jeu

Au même titre que les Smartphones, il est possible d'enrichir les fonctionnalités de base des tablettes via l'ajout d'applications (gratuites ou payantes), le plus souvent téléchargées via un magasin en ligne. Parmi ces applications se trouve une part importante de jeux, qui permettent de transformer les tablettes en véritables consoles de jeux portables !

Le système d'exploitation est un élément capital d'une tablette tactile. Du système d'exploitation utilisé dépendront l'ergonomie du système, ses capacités ainsi que les applications disponibles. Voici un aperçu des principaux systèmes d'exploitation pour tablettes disponibles à l'heure actuelle :

iOS

iOS est à l'heure actuelle le système le plus connu dans le monde des tablettes, et pour cause : il s'agit du système d'exploitation qui équipe l'iPad, la tablette d'Apple. iOS est donc disponible exclusivement sur les produits de la marque à la pomme, et aucune autre tablette ne peut le proposer.

Les deux principales forces d'iOS résident dans sa simplicité d'utilisation et dans le très grand nombre de programmes disponibles pour cette plate forme. iOS se retrouve également sur l'iPhone et l'iPod Touch, les possesseurs de ces appareils ne seront donc pas dépaysés. Contrairement à Android, parfois réputé un peu plus complexe, les produits fonctionnant sur iOS se prennent très rapidement en main et se révèlent particulièrement ergonomiques.

Des fonctionnalités spécifiques (notamment concernant la gestion des mails, images et vidéos) ont été ajoutées comparativement aux versions iPhone et iPod d'iOS, afin de profiter pleinement de la surface supplémentaire offerte par l'écran de l'iPad. Utilisant massivement les fonctionnalités tactiles de l'écran des tablettes, les fonctions de gestion des fichiers multimédia (images, musiques et vidéos) sont complètes et font figure de référence en la matière.

L'autre force d'iOS réside dans son parc d'applications. L'App Store (le magasin en ligne d'Apple) propose en effet plus de 550 000 applications, payantes et gratuites confondues. Les applications sont très diversifiées, permettant de trouver facilement un programme répondant aux envies ou besoins du moment.

Cependant, iOS ne peut se synchroniser qu'avec iTunes, le logiciel d'Apple, qui devra donc impérativement être utilisé pour ajouter du contenu à l'iPad.

Android 2.x

Il s'agit du système d'exploitation développé par Google. Ce dernier est gratuit et open source, ce qui signifie que les fabricants peuvent l'installer gratuitement sur leurs produits, et qu'ils peuvent personnaliser ce dernier à leur convenance (toujours gratuitement). De fait ce système d'exploitation est très populaire, et se retrouve au sein de la majorité des tablettes et Smartphones à l'heure actuelle.

Les versions 2.X d'Android sont des versions initialement destinées aux Smartphones et optimisées pour l'écran de ces derniers. Le système est néanmoins parfaitement fonctionnel sur des tablettes et se retrouve donc au sein d'un nombre important d'entre elles, la seule conséquence étant l'usage non optimal de l'espace disponible sur l'écran.

Android se distingue de la majorité des autres systèmes d'exploitation pour appareils mobiles par la mise en place d'un bureau, sur lequel il est tout à la fois possible de disposer des icônes (au même titre qu'iOS par exemple), mais également des widgets. Ces derniers sont de petites applications s'exécutant en permanence sur le bureau et se mettant à jour en temps réel via Internet. Il est ainsi possible de voir directement sur le bureau la météo du jour, le cours de bourse, les sorties cinéma, les dernières actualités... sans jamais lancer une seule application !

De plus, Android 2.X est un système hautement personnalisable. Les fabricants usent donc de cette possibilité et proposent le plus souvent des interfaces personnalisées permettant de rendre le système plus convivial et ergonomique.

Outre sa personnalisation, Android 2.X peut se targuer de disposer d'un des plus grand nombre d'applications disponibles. Ces dernières peuvent bien entendu être téléchargées depuis les magasins en ligne officiels des marques, mais il est également possible d'installer des applications non officielles ne venant pas de ces magasins en ligne.

Android 3.x

En parallèle, Google propose des versions 3.X d'Android. Ces dernières sont spécifiquement pensées pour les tablettes et leur grand écran tactile, qu'elles exploitent de manière optimale, rendant l'utilisation des tablettes en étant équipées bien plus ergonomiques.

Reprenant les avantages des versions 2.X, Android 3 ne peux cependant pas être personnalisée en profondeur par les fabricants. Il faut donc se satisfaire de l'interface par défaut proposée par Google, à quelques détails près. A l'heure actuelle, seules les tablettes les plus puissantes sont équipées d'Android 3, plus gourmandes en ressources que ses aînées.

Blackberry Tablet OS

Arrivé par surprise sur le marché des tablettes, RIM, le constructeur des célèbres BlackBerry, a conçu de toutes pièces un système pour tablettes, nommé BlackBerry Tablet OS. Ce dernier se distingue par sa très grande légèreté : il est presque dix fois moins lourd que les systèmes concurrents ! Cette légèreté lui permet d'être extrêmement réactif, même sur des configurations modestes. Les bases de ce système d'exploitation (QNX pour les plus technophiles) vont d'ailleurs se retrouver dans le futur au sein des Blackberry de nouvelle génération.

Très intuitif et simple à prendre en main, Blackberry Tablet OS intègre une gestion avancée et conviviale du multi-tâche, permettant donc de faire fonctionner simultanément plusieurs applications et de passer très facilement de l'une à l'autre.

De plus, Blackberry Tablet OS se lie très bien avec les téléphones Blackberry de la marque et permet aux possesseurs de ces appareils de bénéficier des avantages de ces derniers (connexion web et boîte mail sécurisée par exemple) directement depuis leur tablette !

Le gros point faible reste néanmoins le faible nombre d'applications disponible pour cette plate forme. Conscient du problème, RIM a annoncé pour la fin d'année 2011 une mise à jour du système en version 2.0 qui devrait permettre, entre autres choses, de faire fonctionner nativement une partie des applications Android ! Si ce système s'avère fonctionnel, il s'agira alors d'un gros atout pour ce système.

Windows 7

Initialement conçu pour les ordinateurs de bureau, le système d'exploitation de Microsoft intègre cependant un certain nombre de fonctionnalités tactiles. De fait, certains fabricants proposent des tablettes utilisant Windows 7, permettant ainsi de bénéficier de l'ensemble des programmes conçu pour Windows.

La présence de Windows au sein d'une tablette permet également d'assurer un très bon niveau de compatibilité avec les différents formats de fichiers existants, faisant des tablettes Windows des lecteurs multimédia quasi universels.

Cependant, malgré des aménagements prévus pour le tactile, Windows 7 reste pensé pour un usage souris et clavier, rendant son usage au quotidien bien moins ergonomique qu'avec un système mobile type Android ou iOS.

Windows 8

Microsoft a récemment levé le voile sur certains aspects de son futur système d'exploitation : Windows 8. Ce dernier, contrairement à son prédécesseur, proposera une interface spécifique aux tablettes, très différente du bureau Windows habituel.

Entièrement pensée pour un usage tactile, cette nouvelle interface rappelle fortement Windows Phone, le système dédié aux Smartphones de Microsoft. Il sera manifestement possible de basculer de l'interface traditionnelle à l'interface tablette en fonction de l'usage souhaité.

Microsoft compte donc être plus présent sur le marché des tablettes, et de nombreux modèles sous Windows 8 devraient être proposés dès la sortie de ce dernier, à une date encore inconnue.

L'écran

Elément central d'une tablette, l'écran doit bien entendu faire preuve de toutes les attentions. Voici quelques points à vérifier à ce propos lors de l'achat d'une tablette.

  Technologie : résistif vs capacitif

Dans le monde des écrans tactiles, deux technologies s'affrontent, chacune possédant ses avantages et ses inconvénients.

Historiquement, la première technologie utilisée a été la technologie dite " résistive ". Sans rentrer dans les détails techniques, cette dernière est basée sur la pression : il est nécessaire d'appuyer sur un point précis de l'écran pour le faire réagir. Pour ce faire, un accessoire de type stylet est le plus souvent utilisé.

Très pratique lorsqu'il s'agit de prendre des notes ou de presser des boutons, la technologie résistive l'est beaucoup moins lorsqu'il s'agit d'effectuer des longs mouvements pour, par exemple, passer d'une page à l'autre. SI les anciens assistants personnels (les PDA) utilisaient massivement cette technologie, les tablettes la boudent, car peu adaptée aux usages actuels. Certaines tablettes d'entrée de gamme utilisent néanmoins des écrans résistifs.

La technologie la plus employée à l'heure actuelle est la technologie dite " capacitive ". Cette dernière ne nécessite plus de pression, mais de simples effleurements et s'avère donc beaucoup plus pratique pour les tablettes.

De plus, les écrans capacitifs peuvent être " multi-touch ", c'est-à-dire reconnaitre plusieurs doigts simultanément, ce qui permet l'apparition de mouvements comme le désormais célèbre " pincer pour zoomer ". Cependant, les écrans capacitifs ne peuvent être utilisés qu'aux doigts, l'usage de stylets n'étant (sauf produit spécifique) pas possible. Les écrans capacitifs ne sont donc pas à conseiller aux personnes souhaitant prendre des notes manuscrites sur leur appareil.

Cependant, les écrans capacitifs ne peuvent être utilisés qu'aux doigts, l'usage de stylets n'étant (sauf produit spécifique) pas possible. Les écrans capacitifs ne sont donc pas à conseiller aux personnes souhaitant prendre des notes manuscrites sur leur appareil.

  La diagonale et le format

Bien entendu, la taille de l'écran est également importante, et devra faire l'objet de réflexions avant l'achat. Aujourd'hui, deux couples de diagonales se partagent le marché : les tablettes 7 et 8 pouces (17,5 à 20 cm) et les tablettes 9 et 10 pouces (22,5 à 25 cm).

La première catégorie permet de produire des tablettes compactes, aisées à transporter et à garder avec soi en déplacement. Les tablettes 9 et 10 pouces quant à elles s'avèrent plus pratiques lorsqu'il s'agit d'exploiter le potentiel multimédia de l'appareil.

Outre la taille de l'écran, son format peut également avoir son importance. En effet, les tablettes se rapprochant le plus d'un écran 16/9ième (tablettes nettement plus longues que hautes) s'utiliseront très majoritairement en mode paysage, le mode portrait étant peu adapté à ce format d'écran (faible largeur et caractères étriqués). A l'inverse, en mode paysage, le format 16/9ième est sans conteste le format le plus adapté au visionnage de fichiers multimédia de type photos ou vidéos.

Les tablettes se rapprochant du format 4/3 peuvent quant à elle s'utiliser très naturellement en mode portrait. Elles deviennent alors idéales pour lire un document texte ou naviguer sur un site Internet, ces contenus nécessitant le plus souvent plus de hauteur que de largeur. Cependant, en mode paysage, des bandes noires seront le plus souvent présentes lors du visionnage de vidéos.

Le hardware

Le hardware désigne l'ensemble des composants électroniques de la tablette. Au même titre que le système d'exploitation, ces composants et leur puissance vont déterminer les possibilités de l'appareil ; il est donc nécessaire de bien étudier ces derniers.

  Processeur + partie graphique

Le processeur est la puce chargée d'effectuer l'ensemble des calculs au sein du système. De ce dernier dépendront donc la réactivité de la tablette ainsi que sa capacité à faire fonctionner ou non certains programmes.

Si la fréquence (exprimée en MégaHertz ou en GigaHertz) permet de se faire une première idée du niveau de performances du processeur, sa référence reste néanmoins le critère le plus important. En effet, à fréquence égale, certains processeurs s'avèrent bien plus véloces que d'autres. Il conviendra donc de se renseigner préalablement sur les performances respectives des processeurs intégrés dans les tablettes.

Dernier point, et non des moindres, concernant les processeurs : le nombre de coeurs. Si la majorité des processeurs intégrés aux tablettes étaient jusqu'à présent des processeurs " simple cœur ", les tablettes nouvelle génération utilisent de plus en plus de processeurs " double cœurs ". Cela signifie en résumé que ces puces disposent de deux unités de calculs utilisables simultanément, ce qui leur permet d'être bien plus performantes que leurs homologues à simple cœur. Cette puissance supplémentaire sera surtout utile aux personnes utilisant leur tablette comme console de jeux ou lecteur de vidéos HD.

Enfin, pour les utilisateurs désirant exploiter pleinement les différents jeux vidéo disponibles pour les tablettes, il sera nécessaire de porter la même attention au type de puce graphique intégrée au sein de l'appareil.

Mémoire vive

Tout comme les ordinateurs, les tablettes tactiles sont équipées de mémoire vive. La quantité de cette dernière va avoir un impact non négligeable sur les performances générales de la tablette et sa capacité à exécuter plusieurs applications simultanément.

Les tablettes d'Apple et de RIM sont des cas à part, car la marque conçoit le système d'exploitation et le matériel. Le premier est donc codé en fonction de la quantité de mémoire vive présente dans l'appareil, garantissant toujours des performances optimales.

Cependant, dans le cas de tablettes fonctionnant sous Windows ou sous Android, la donne est différente, l'éditeur du logiciel et le fabricant de la tablette étant différents.

Pour les tablettes sous Android, 512Mo de mémoire vive sont le minimum à recommander pour un usage courant, 1024Mo permettant quant à eux d'être plus à l'aise en multimédia. Pour les tablettes sous Android 3, 1024Mo est un minimum pour un système véritablement fluide au quotidien.

Pour les tablettes fonctionnant sous Windows 7, au même titre que les ordinateurs, 2048Mo de mémoire vive sont recommandés pour un usage courant, 1024Mo étant le strict minimum requis pour faire fonctionner le système.

Connectivité

En fonction de l'usage souhaité de la tablette, la connectivité proposée par cette dernière aura une importance plus ou moins importante. De manière générale :

  • Les personnes souhaitant pouvoir se connecter partout et en tout temps devront veiller à opter pour une tablette avec modem 3G intégré (et à souscrire un abonnement approprié).
  • Les utilisateurs souhaitant pouvoir visionner le contenu de leur tablette (photos, vidéos, jeux...) sur un téléviseur devront veiller à la présence d'une sortie HDMI.
  • Les usagers disposant de beaucoup de contenus multimédia devront faire attention à la présence d'un lecteur de cartes mémoire afin d'étendre la capacité de stockage de l'appareil.
  • La présence d'un port USB permettra de connecter clef USB et disque dur externe afin d'en lire les contenus.
Boulanger, spécialiste du Multimédia et de l'électroménager